Sélectionner une page

#21. Philippe Lambillon, les mythiques Carnets du Bourlingueur

Faut-il vraiment présenter Philippe Lambillon, qui nous enthousiasme autant qu’il nous dégoûte (pour notre plus grand plaisir) par ses astuces débrouille aux quatres coins du globe, à travers son personnage du Bourlingueur et ses fameux carnets?

Grâce à lui on apprend comment survivre dans les coins les plus reculés de la planète : comment soigner morsures, piqûres, fièvres et autres petits ou gros soucis de santé, comment s’hydrater en plein désert, et comment se nourrir de tout, d’absolument tout.

Les carnets se sont refermés au printemps passé, après 30 ans sur nos écrans et près de 500 émissions traduites et diffusées dans plus de 100 pays. A ce jour, l’émission des « Carnets du Bourlingueur » reste le programme de voyage le plus regardé dans le monde.

Avec ces 500 reportages-fictions en prime-time sur une chaîne nationale, les « Carnets du Bourlingueur » détiennent toujours le record de longévité dans ce domaine.

Si les carnets se sont refermés, c’est juste pour ouvrir un nouveau chapitre. Car pour ce qui est de la survie, à l’écran aussi le bourlingueur en connaît un bout – et c’est tant mieux. Rencontre avec une encyclopédie du voyage très particulière, et un personnage hors du commun, pour un « behind-the-scene » souvent hilarant!

© Philippe Lambillon

Le Bourlingueur se fait facilement des ami.e.s partout….

© Philippe Lambillon

Togo

© Storylific

Souvenir d’enregistrement

Extrait de l’épisode :

« Une vie réussie c’est d’avoir fait tout ce dont on avait envie quand on était petit. (…) C’est de se dire OK, je m’approche de mes 70 balais cette année et ça va faire 50 ans que je fais ce que j’avais envie de faire quand j’étais gamin.

Je suis toujours aussi fasciné et j’ai toujours… je ne vais pas dire un amour des gens parce que ça fait un peu bateau, c’est racoleur, mais j’ai toujours ce besoin de découvertes et d’aller vers les gens pour apprendre quelque chose. Je considère qu’on a réussi sa vie quand on a on a appris énormément de choses, qu’on a partagées en partie, et qu’on a toujours envie d’apprendre.

Je ne veux pas mourir d’un cancer de la prostate ou comme un vieux dans un home. Je mourrai en faisant quelque chose qui m’intéresse et qui me donnera encore des palpitations. C’est vrai que se retrouver dans le bush parfois quand il fait 40° je me suis dit « mais qu’est-ce que je fous là ? » Ou je me suis retrouvé dans les montagnes, je crevais de froid, je me dis mais qu’est-ce que je fous là ? Et puis le lendemain je me dis : c’est génial !

Donc voilà je considère que – pas que j’ai réussi ma vie complètement, je ne sais pas … C’est quoi réussir sa vie ? J’ai des enfants, j’ai une famille, je me sens bien, je n’envie personne et je fais ce que je veux, je n’ai aucune contrainte. (….)

En fait je concrétise mes envies et mes rêves d’enfants, et je parviens à en vivre. »

Hosts |Anne B, Valentine et Amandine

Où trouver l’invité

Et bien en cherchant bien parce que ce ne sera pas sur les réseaux sociaux!

Les Carnets du Bourlingueur peuvent toujours être vus sur RTBF Auvio et sur YouTube (voir ci-dessous)

 

Pour aller plus loin:

Vidéos:

Livres et BDs du Bourlingueur / Philippe Lambillon

  • Livre| 365 jours avec le bourlingueur | Philippe Lambillon (éditions Racine)
  • BD | Série: Les Aventures du Bourlingueur | Philippe Lambillon, Stéphane Lapuss’ et Alex Orbe (éditions Renaissance du Livre). Déjà parus:
    • les barges du Congo
    • Au fil du Napo
  • DVD | Les carnets du bourlingueur – 20 ans

Dans cet épisode

Musique: Wataboy by Cali (CC)

Sons: short whoosh 2 by Vilkas Sound (CC Attribution)

Partager cet épisode

Il pourrait intéresser un.e ami.e? Tu voudrais le faire découvrir sur tes réseaux sociaux? Partage-le en cliquant ici

Suggestions d’épisodes:

#43. Sea the Plastic

#43. Aline et Damien, Sea the PlasticDamien est skipper. Aline monte sur son navire. Rien n'a chaviré à part leurs coeurs. Et une histoire commencée sous de tels auspices ne pouvait se continuer qu'en mer. Ils ont un projet: partir un peu plus d'un an, faire le tour...

#42. Laurent Ballesta, photographier le mystère des grandes profondeurs

#42. Laurent Ballesta, photographier les mystères des grandes profondeurs© Caroline BallestaLaurent Ballesta est photographe, plongeur et biologiste naturaliste français. Dans le milieu, avec 3 titres de Wildlife Photographer of the Year, on ne le présente plus. Entre...

#41. Thomas de Dorlodot, parapentiste et aventurier: vivre d’air pur

#41. Thomas de Dorlodot, parapentiste et aventurier: vivre de l’airA l'école, un copain apporte une voile de parapente. Un essai, la sensation des pieds qui quittent le sol, et Thomas - Tom - est conquis. Depuis, devenu parapentiste professionnel, il a mené des...

#39. Didier Noirot, cinéaste des océans

#39 & 40. Didier Noirot, filmer au plus près la vie sauvage des océansA 15 ans, Didier Noirot savait déjà ce qu'il voulait faire: travailler un jour avec le Commandant Cousteau. Il sera sur la Calypso pendant 12 ans. Photographe, Cousteau le transforme en...

#38. Sylvain et François, Tourdumondistes dans l’âme

#38. Sylvain et François, tourdumondistes confirmésQuand François propose à Sylvain de partir faire un tour du monde, François n'hésite pas longtemps. Les préparatifs sont un peu laborieux, la recherche d'informations sur les forums n'est pas simple. Qu'importe! Ils...